Low

Drums And Guns

( Sub Pop / Pias ) - 2007

» Chronique

le 27.04.2007 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Si l'écoute du nouvel album de Low ne constitue assurément pas une expérience très agréable, elle est par contre assez édifiante : on mesure dès les premières minutes avec le massacre de Pretty People que la frontière qui sépare la grâce du ridicule était finalement pour le groupe assez ténue. Ici, on voit à peu près où Low voulait en venir : ambiance sombre et frappante, minimalisme brut et plus rêche qu'à l'accoutumée, chant venu direct des tripes, bref, une recette pour un nouveau succès. Sauf que là, non, ça ne fonctionne pas du tout et la chanson ressemble plutôt à un poème miteux d'adolescent angoissé ("All you pretty people/We're all gonna dieeee") mis en "musique" de manière sommaire et mal foutue.

Après un départ aussi abyssal, on aura du mal à se plonger réellement dans ce Drums And Guns, qui, Dieu merci (ou plutôt Low merci), ne stagne pas toujours à un niveau aussi effarant. Comme sur le très inégal précédent The Great Destroyer et ses grosses guitares souvent bien boursouflées, souffle sur ce disque un souffle de changement, de métamorphose pas encore bien dirigée et digérée. Au pire, cela donne des titres fatigants ou quasi inécoutables (sauter à tout prix l'imbuvable Your Poison), au mieux a-t-on l'impression d'assister à l'accouchement d'un nouveau Low, encore juste sorti du berceau et pas bien cohérent, mais pourquoi pas prometteur (Belarus, In Silence).

L'impression générale qui ressort tout de même de Drums And Guns est celle d'un album courageux mais bordélique, et pour tout dire assez raté. Le groupe, épaulé par le controversé Dave Fridmann, ne parvient pas à réellement imposer une production et des arrangements curieux, souvent intéressants mais pas toujours bien utilisés (voix uniquement dans le canal droit, boucles de batterie ou de voix très présentes, nombreux sons électroniques éparpillés) ; Alan Sparhawk se sent trop souvent obligé de pousser sa voix dans ses retranchements pour chanter des textes parfois franchement mauvais (le contraire de Mimi Parker, qui elle assure sur un joli Dust On The Window) et on doit de nouveau subir quelques tentatives peu judicieuses visant à chanter des chansons pop comme les autres (Hatchet, fourvoiement contre-nature).

Low traverse actuellement une période difficile, avec récemment la maladie d'Alan Sparhawk et le départ du bassiste de toujours Zak Sally, et on peut saluer l'énergie qu'ils mettent actuellement à se renouveler. On peut malheureusement aussi, après deux ratages discographiques (celui-ci néanmoins pas loin d'être sauvé par trois bonnes chansons pour terminer, en particulier Violent Past), commencer à trouver le temps long et à se demander vraiment où le groupe veut en venir actuellement et s'ils ne se sont pas tout simplement égarés en chemin.

Retour haut de page

Pochette Disque Drums And Guns

» Tracklisting

  1. Pretty People
  2. Belarus
  3. Breaker
  4. Dragonfly
  5. Sandinista
  6. Always Fade
  7. Dust On The Window
  8. Hatchet
  9. Take Your Time
  10. Your Poison
  11. In Silence
  12. Murderer
  13. Violent Past

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.