Pony Up !

Make Love To The Judges With Your Eyes

( Laughing Outlaw / Abeille Musique ) - 2007

» Chronique

le 13.08.2007 à 06:00 · par Eric F.

L'indice de hype des Pony Up ! devrait vite monter en flèche : quatre filles, venues de Montréal, aspirant à remplacer les insupportables The Organ en utilisant des claviers à profusion, à l'instar de The Pipettes ou Au Revoir Simone. Beaucoup d'éléments qui n'allaient pas inciter à la clémence. Mais si on on a tenté cette introduction peu engageante, c'est pour mieux vous surprendre, chers lecteurs : nous avons eu la bonne idée d'écouter le contenu dans un premier temps !

Formé le jour de l'an 2002, Pony Up ! aura mis trois ans avant de sortir un premier mini-album avant d'enchaîner sur ce Make Love To The Judges With Your Eyes. La progression du groupe n'est sûrement pas linéaire quand on compare les deux disques, tant le son a pris de l'ampleur, les filles de la confiance et les morceaux de la consistance.

On retrouvera toujours les formulations un peu naïves (comprendre ici totalement honnêtes) des paroles, mais renforcées par quelques déclarations totalement assumées (cf. le titre du disque ou le "Dance for me, I like to watch 'cause i've got that look in my eyes... and you know that I could eat you alive" sur Dance For Me). A bien y réfléchir, celles-ci ne sont peut-être pas plus implicites qu'auparavant, comme le prouve une comparaison avec l'ode à l'acteur Matthew Modine sur le Pony Up ! EP : "Are you into polygamy, 'cause we are like totally free, oh Matthew Modine, we wanna be your blow-job queens...".

Ceci dit, les mérites de Pony Up ! vont beaucoup plus loin que des simples sous-entendus grivois, tant les deux voix (assurées par Laura Wills et Sarah Moundroukas) arrivent à se mélanger, presque pour n'en faire qu'une seule, évoquant parfois Laura Veirs. Si la pop domine quant à elle les orientations musicales du quatuor, les onze titres ont assez de personnalité et de variété pour donner à l'ensemble une fraîcheur bienvenue. Quant aux claviers évoqués au début de cette chronique, on ne peut que s'incliner devant leur complémentarité avec la guitare sur les titres les plus réussis et entraînants du disque, à savoir Pastime Endeavour et The Truth About Cats And Dogs (is That They Die).

Entre saillies pop inspirées (Dance For Me, What's Free Is Yours) et compositions plus aériennes (magnifique The First Waltz ou Lines Bleed), la réussite qu'est ce Make Love To The Judges... pourra en partie être mise au crédit du travail à la production d'Howard Billerman (Wolf Parade, Arcade Fire), mais on soulignera surtout la vitesse étonnante avec laquelle Pony Up ! semble être arrivé à maturité.

Retour haut de page

Pochette Disque Make Love To The Judges With Your Eyes

» Tracklisting

  1. Dance For Me
  2. The Truth About Cats and Dogs (Is That They Die)
  3. Possible Harm
  4. The Best Offence
  5. Only Feelgood
  6. What’s Free Is Yours
  7. Ships
  8. The First Waltz
  9. Pastime Endeavor
  10. Make, Model, #
  11. Lines Bleed

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.