Explosions in the Sky

Those who tell the truth shall die, those who tell the truth shall live forever

( Temporary Residence ) - 2001

» Chronique

le 17.08.2004 à 18:00 · par Antoine D.

Après un album plutôt confidentiel (How strange, innocence), Explosions in the sky signe avec Those Who Tell The Truth Shall Die, Those Who Tell The Truth Shall Live Forever son véritable disque fondateur. Six pistes instrumentales étourdissantes aux décollages remarquables, ponctuées d’un seul et unique sample : une voix qui s’interroge sur Have you passed through this night ?, celle du personnage interprété par Jim Caviezel dans “La ligne rouge”, un film que l’on ne peut s’empêcher de mettre en parallèle avec cet album. Car à l’image de Terrence Malick, le quartet texan dépeint ici un paysage fort de contrastes, entre atrocité destructrice et beauté naturelle, avec pour seul fil conducteur un parcours poétique constamment sur le fil du rasoir, de la vie à la mort jusqu’à la renaissance.

Projeter des images par la musique, telle est la tâche à laquelle s’attelle Explosions in the sky dès le début de l’album, en brisant le calme ambiant d’un assaut fulgurant de guitares réunies pour une célébration macabre (Greet Death). Conduisant des ascensions rageuses vers un ciel embrasé que seules des lueurs mélodiques parviennent à percer, les guitares suivent une ligne émotionnelle très forte et viennent insuffler une force évocatrice prodigieuse sur chacune des compositions. L’ensemble ne saurait être mieux soudé que par le vaste arsenal de Chris Hrasky à la batterie : cataclysmes fulminants qui mènent vers des courses effrénées, ruptures de rythme, variations de puissance et excellent travail sur les cymbales... le tout loin du déballage démonstratif, toujours dans la justesse, au service de l’intensité des morceaux. Alors certes, on pourra penser à Mogwai de façon récurrente durant l’écoute, mais c’est en s’appuyant sur un style très particulier tout en imposant une thématique forte sur cet album que EITS se démarque de ses influences, ouvrant ainsi une nouvelle voie que s’empressera d’emprunter toute une lignée de groupes “suiveurs” (Emery reel, Lemko Hall...). Il reste que par ses grandes qualités maintenues tout au long des six titres, cet album incarne l’éclair foudroyant de l’année 2001 : le coup de tonnerre qu’il a provoqué n’a pas fini de résonner dans les cieux de la scène rock.

Retour haut de page

Those who tell the truth shall die, those who tell the truth shall live forever

» Tracklisting

  1. Greet Death
  2. Yasmin The Light
  3. The Moon Is Down
  4. Have You Passed Through This Night?
  5. A Poor Man's Memory
  6. With Tired Eyes, Tired Minds, Tired Souls, We Slept

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.