Jacaszek

Treny

( Gusstaff Records ) - 2008

» Chronique

le 22.08.2008 à 06:00 · par Dominique K.

Des albums qui se disent hantés, on en compte à la volée. Des albums habités par un je ne sais quoi d'âme, on croit en entendre des tas. Mais en fait, les vrais albums hantés et habités doivent se compter sur les doigts des deux mains, surtout dans leur genre d'excellence qu'est l'ambient ou le néo-classicisme. Une nouvelle génération de jeunes artistes empruntent ces voies qui cheminent entre féérie, tendance période glaciaire et romantisme à l'anglaise, tendance Soeurs Brontë. La subtilité atonale y est un maître mot : dissonante et mélodique, lumineuse à certain égard, faussement reposante.

Les premières notes du premier morceau Rytm To Niesmiertelnosc I de l'album Treny, du polonais Michael Jacaszek, posent d'emblée - pas plusieurs - un seul et unique paysage sonore : un quatuor de cordes accompagne délicatement le chant très lointain d'une femme, qui, par vagues, répond à l'écho d'une harpe, un pur son noyé. Jacaszek, à l'instar de Murcof, brode un canevas délicat sur lequel les fils acoustiques croisent ceux de l'électronique, avec finesse et légèreté. Travail d'orfèvre que le deuxième morceau ne dément pas. Lament est certainement le morceau majeur de cet album (et disons-le de cette année 2008). Fortement influencé par les deux compositeurs John Taverner et surtout Henryk Gorecki, Jacaszek transcende avec, ce morceau, la musique liturgique en un art électronique mystérieux, ténébreux, sombre, hanté... et mouvante. Car chaque écoute révèle un aspect différent de ce nouvel habitacle. Tour à tour fausse caresse, manteau glacé, promenade en forêt profonde, chant silencieux des oiseaux, eau de rivière qui clapote sur les rochers, ce Lament est un kaléidoscope de la tristesse. Sentiment que Jacaszek va tenter d'apaiser jusqu'à la fin de l'album en y glissant des couleurs automnales pour guider l'auditeur vers des paysages pastorales plus gaies ou du moins plus optimistes. Mais ne vous fiez pas à ce fil d'Ariane, il n'est là que pour vous égarez, car une fois, ce livre fini, vous n'aurez qu'une seule hâte : étreindre à nouveau les ténèbres de Treny.

Retour haut de page

Pochette Disque Treny

» Tracklisting

  1. Rytm to Niesmiertelnosc I
  2. Lament
  3. Orszula
  4. Zal
  5. Powoli
  6. Taniec
  7. O Ma Zakosci
  8. Tren IV
  9. Walc
  10. Martwa Cisza
  11. Rytm to Niesmiertelnosc II

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.