Bill Callahan

Sometimes I Wish We Were An Eagle

( Drag City ) - 2009

» Chronique

le 15.04.2009 à 06:00 · par Eric F.

Plus que jamais homme de paradoxe, on sent que Bill Callahan a quelque peu tenté d'être au four et au moulin sur ce disque...

Dans un premier temps, il s'agissait de donner de la contenance au nom Bill Callahan, quelque peu souillé par un Woke On A Whaleheart qui contenait des grandes chansons (Sycamore en tête) flinguées par une instrumentation/production indignes. La mission est plutôt réussie sur ce disque, tant la plupart des chansons sont d'un niveau très élevé et se rapprochent dans l'esprit de l'excellent A River Ain't Too Much To Love. La guitare acoustique de Bill Callahan n'y est évidement pas étrangère.

Et pourtant, certaines orientations peuvent faire penser au Smog des débuts, où il fallait naviguer à vue au milieu de titres aussi bancals qu'expérimentaux. Cet esprit, on en trouve la descendance sur un The Wind & The Dove, dont les claviers cheaps donnent l'impression qu'ils ont été enregistrés en Égypte. On pourra également évoquer le Eid Ma Clack Shaw qui, sous ses faux airs de tango, voit Callahan rêver de la chanson parfaite et de nous la restituer : "It was hard at first but here's what it said". Plongée directe dans le cerveau aussi tortueux qu'inspiré de l'artiste : la suite du texte est tout simplement incompréhensible, issue d'une langue imaginaire.

Le statut de chanson parfaite, Too Many Birds se l'assure haut la main. Les divers instruments, à l'inverse du disque précédent, prennent toute leur envergure en ne rajoutant pas de doses inutiles. C'est là qu'on se rend vraiment compte de l'ampleur de cette voix, qui n'a probablement jamais aussi bien chantée, sur des textes, une nouvelle fois d'une qualité impressionnante.

Tout cela se finissant sur un Faith/Void qui déclare qu'il est temps de laisser dieu derrière nous. Qu'on suive l'idée ou pas, avec un disque aussi large et inspiré que cela, on n'est pas près d'abandonner Bill Callahan tant qu'il nous proposera des oeuvres ouvertes et aérées de ce calibre-là.

Retour haut de page

Pochette Disque Sometimes I Wish I Were An Eagle

» Tracklisting

  1. Jim Cain
  2. Eid Ma Clack Shaw
  3. The Wind And the Dove
  4. Rococo Zephyr
  5. Too Many Birds
  6. My Friend
  7. All Thoughts Are Prey To Some Beast
  8. Invocation Of Ratiocination
  9. Faith / Void

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.