The Gentleman Losers

Dustland

( City Centre Offices ) - 2009

» Chronique

le 22.06.2009 à 06:00 · par Janf R.

Je possède et chéris quelques albums du bout de la nuit. Le bout de la nuit s'entendant par ces heures qui, enfin, touchent au matin. Celles qui, certes, sont des heures de solitude, mais sont surtout des heures de calme, de sérénité, d'humilité. Une fois les interrogations affrontées et les angoisses maitrisées. Une fois la fatigue oubliée. Secondaire.

Parmi mes albums du bout de la nuit, figurent le Saints de Marc Ribot, le Worried Spirits de Rainer Ptacek et le When de Vincent Gallo. Ce Dustland, sorti chez City Centre Offices, pourrait aussi devenir un compagnon de ces heures de paix.

The Gentleman Losers sont deux frères. Samu et Ville Kuukka. Deux frères finlandais. Sans doute ne faut-il pas s'étonner que sous les hautes latitudes scandinaves, et tout au bout de la longue nuit polaire, se façonnent une telle matière, un tel climat.

Dès les premiers pas, la complicité avec la nuit est tangible et l'univers, familier. Même alchimie de dissonance et de douceur que le génial et lo-fi When. Même simplicité touchant à l'humilité. Même invitation à l'intimité. La lumière est celle d'une bougie. Les tons sont chauds et les sons, agréablement bancals. Moins inquiet et plus adouci que son prédécesseur éponyme, Dustland joue de notes de guitare vacillantes, égrenées du bout d'yeux mi-clos (Silver Water Ripples, The Echoing Green). Parfois à la limite du désaccordé (Honey Bunch), guitare acoustique, vibraphone et orgue enveloppent la nuit d'un voile étrange et sensuel (Bonetown Boys). Bref intermède étouffé et rétro, Oblivion’s Tide, est cette touche qui perturbe perception du temps et de l'endroit, à l'instar de Midnight Of The Garden Trees, petite ritournelle circulaire et hypnotique.

Dustland. Un pays de poussière. Sans doute de la poussière d'étoiles, qu'on finit par à peine distinguer, durant ces dernières heures de la nuit. Qui touchent au matin.

Retour haut de page

Pochette Disque Dustland

» Tracklisting

  1. Honey Bunch
  2. Silver Water Ripples
  3. The Echoing Green
  4. Ballad Of Sparrow Young
  5. Bonetown Boys
  6. Oblivion’s Tide
  7. Lullaby Of Dustland
  8. Midnight Of The Garden Trees
  9. Farandole
  10. Spider Lily
  11. Wind In Black Trees
  12. Pebble Beach

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.