Dinosaur Jr.

I Bet On Sky

( Jagjaguwar ) - 2012

» Chronique

le 26.10.2012 à 06:00 · par Eric F.

S'il avait fallu seulement quelques notes aux précédents Beyond et Farm pour nous convaincre du bien fondé de la reformation de Dinosaur Jr. avec son line-up originel, I Bet On Sky aura quant à lui un peu plus joué avec nos nerfs : il aura cette fois-ci nécessité deux-trois écoutes pour le considérer comme un troisième chapitre glorieux à ce tonitruant retour, cimentant encore un peu plus le statut culte du groupe.

La "blague" qui veut que le trio ne fasse que des albums pour ses fans - comprendre par là interchangeables - en prend d'ailleurs un coup. Si Don't Pretend You Didn't Know se distingue, c'est en grande partie par ses claviers en première ligne, aussi surprenants qu'efficaces pour accompagner la guitare de J. Mascis, avant que le refrain ne nous mène sur un territoire plus familier. On irait presque à se demander si le guitariste chevelu ne se serait pas de nouveau laissé aller au plaisir des drogues douces tant ce disque se complait parfois dans des rythmiques "funky", toutes pédales wah-wahs en avant (I Know It All So Well).

Cette surprise passée, il ne fait aucun doute qu'I Bet On Sky n'est pas moins un grand disque de rock, de la part d'un groupe qui atteint une nouvelle fois le sommet de son art sur le parfait Watch The Corners, qui s'annonce d'ores et déjà dévastateur dans sa version scénique. D'une évidence mélodique imparable, ce morceau se place dores et déjà bien haut dans le panthéon du groupe. Comme pour mieux digérer cet uppercut en deuxième plage, la suite se fait plus posée, la guitare acoustique d'Almost Fare et le tempo ralenti de Stick A Toe In amenant un peu de relief aux compositions de J. Mascis. S'il fait toujours autant penser à un koala en phase d'hibernation, le shredder fou confirme néanmoins ses progrès sur le plan vocal.

Malheureusement, son compère Lou Barlow déçoit beaucoup, le temps d'un Rude aussi enjoué qu'extrêmement quelconque. Son Recognition n'arrivera pas plus à convaincre. D'autant plus frustrant que Ricochet, présent sur le cd bonus de l'album, était quant à lui bien plus en adéquation avec ses capacités. On se consolera comme on peut, en se disant que Lou Barlow aura sans doute gardé ses meilleures compositions pour le prochain album de Sebadoh, dont l'enregistrement est semble-t-il terminé.

On ne pourra guère reprocher que cette baisse de forme à I Bet On Sky, qui offre de grands moments de Dinosaur Jr. old school (What Was That et l'implaccable See It On Your Side de conclusion) et s'impose comme le disque le plus varié du trio à ce jour.

Retour haut de page

Pochette Disque I Bet On Sky

» Tracklisting

  1. Don't Pretend You Didn't Know
  2. Watch The Corners
  3. Almost Fare
  4. Stick A Toe In
  5. Rude
  6. I Know It Oh So Well
  7. Pierce The Morning Rain
  8. What Was That
  9. Recognition
  10. See It On Your Side

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.