Petit Fantôme

Stave

( Animal Factory ) - 2013

» Chronique

le 25.07.2013 à 06:00 · par Sébastien T.

Le premier mai dernier, Pierre Loustaunau (alias Petit Fantôme) y est allé de son joli cadeau, en sortant sur internet Stave, son nouvel album, ou plutôt sa mixtape comme il l’appelle. Enregistrés et mixés à la maison, ces morceaux intimes respirent la lumière du pays basque, la liberté d’écriture et surtout l’élégance d’un musicien au propos aussi personnel qu’original.

Tout d’abord, il faut se rendre sur le le très beau site de Stave. On peut y écouter le disque bien entendu, mais bien plus encore. Ce site fait office de pochette d’album avec un très bel artwork contenant paroles, photographies personnelles et autres dessins qui collent parfaitement à l’univers de Petit Fantôme, où la nostalgie de l’enfance côtoie la mélancolie du passage à l’âge adulte. Pendant que les titres hors du temps de Stave défilent, on se plaît à découvrir les petits détails glissés çà et là par les graphistes de Holy Soakers, auteurs de cette merveille de pochette 2.0.

Stave aurait pu sortir en 33 tours. La face A comprendrait les cinq premiers titres pénétrants de beauté sans âge et la face B serait plus axée sur l’énergie et l’instantanéité. L’auditeur est accueilli par Peio (Pello Mikel Laboa), hymne pop à un homme et sa terre basque dont Pierre Loustaunau est originaire. La voix lointaine et la superbe musique éthérée nous transportent dans une douce rêverie synthétique. Belle entrée en matière dont la beauté fragile ne sera que confirmée par les 5 titres suivants. La voix est aussi délicate que peu assurée, ce qui confère au disque une proximité sensible avec son auditeur, le tout emmené dans un tourbillon d’inspirations heureuses. Les textes touchants comme les mélodies sont simples et assumés, ils sont frappés par la sincérité et vont droit au cœur. Stave prend un tournant à partir de Redevenir, courte déflagration punk où il est question de défonce débile pour redevenir une personne que l'on ne sera jamais plus. Les guitares vont se faire plus présentes sur la deuxième partie de l'album sans jamais diminuer la délicieuse fraîcheur qui plane.

Mixtape, album ou disque, peu importe le nom que l’on donne à cette création pop, unique et originale livrée par Petit Fantôme. Stave est une grande pépite mélodique déposée ici, sans contrepartie ni concession, libre comme l’air.

STAVE

Prochaines dates de concert

Retour haut de page

Pochette Disque Stave

» Tracklisting

  1. Peio (Pello Mikel Laboa)
  2. L.
  3. Etre Honnête
  4. Le Passage (dichroïsme)
  5. Teahupoo (Te Ahu Poo)
  6. Redevenir
  7. Aitatxi
  8. Dans Le Vent
  9. Une Mélodie Sans Eau
  10. Un Garçon Sans Courage
  11. Couvre-moi

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.