Totorro

Home Alone

( Recreation Center ) - 2014

» Chronique

le 10.07.2014 à 06:00 · par Sébastien T.

Si selon l’adage consacré, l’hirondelle ne fait pas le printemps, ce Home Alone de Totorro quant à lui, fera notre été.

Le disque débute par une petite mise en bouche éponyme d’un peu plus d’une minute qui plante le décor : c’est frais, c’est plein d’énergie rageuse, mais pas trop. C’est pop, ça pète comme un feu d'artifice et puis, des moments de plénitude viennent calmer un temps, les esprits échauffés. Le tout dans une maîtrise totale de guitares bien affûtées, prêtes à bondir à n'importe quel moment. Et puis il y a aussi ce chant éparse, collégial et répétitif qui rappelle Mermonte, rennais eux-aussi et dont nous avions fait les éloges du premier album. Tout au long de ce disque, Totorro déroule ses morceaux emprunts de folie maîtrisée et d’énergie survitaminée, nous faisant baigner parfois dans les eaux bousculées d'un autre groupe cher à notre rédaction : Papaye. Avec Motte-Rock, le vaisseau Totorro prend de la vitesse et de l’altitude pour finir sur un atterrissage brutal mais impeccable. En fait, chaque titre est un prétexte pour raconter de belles épopées électrifiées qui ne laisseront personne indifférent. Et ce n’est pas Eric Colson qui permettra de contrarier ce sentiment.

À quoi bon qualifier ce disque de pop, de post-rock ou encore de math-rock ? Oui on pense à Mono, Mogwaï ou encore Papaye, mais Totorro apporte une touche plus pop dans cet océan de mélopées amplifiées. Pourquoi ne pas écouter ce Home Alone, tout simplement sans se poser de question et se laisser submerger par les envolées flamboyantes des guitares rennaises ? Kenavo !

Retour haut de page

Pochette Disque Home Alone

» Tracklisting

  1. Home Alone
  2. Chevalier Bulltoe
  3. Tonton Alain Michel
  4. Festivalbini
  5. Motte-rock
  6. Osao San
  7. Eric Colson
  8. Tigers & Gorillas

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.