Bonnie 'Prince' Billy

Singer's Grave a Sea of Tongues

( Drag City ) - 2014

» Chronique

le 20.11.2014 à 06:00 · par Gaël P.

En raison de la réinterprétation de la majorité des titres de Wolfroy Goes To Town sur ce nouvel album, l'exercice critique est bien obligé de passer par une comparaison de ces deux dernières pièces discographiques de Bonnie Prince Billy. Et, face à cela, force est de dire que Singer's Grave A Sea Of Tongues a du mal à défendre son propre camp face aux beautés dévoilées lentement et avec une rare finesse - à la manière des meilleurs albums de Simon Joyner - par son prédécesseur. En effet, le pendant énergique de Wolfroy Goes To Town mobilise moins (et moins bien) les atouts de ce dernier : il n'y a qu'à confronter les riches développements harmoniques de No Match aux chœurs bien trop démonstratifs de Old Match pour s'en rendre compte ; ou bien encore discerner l'écart loin d'être relatif entre le soin apporté aux conclusions de New Tibet ou Cows par rapport à celui de la majorité des titres de Singer's Grave A Sea Of Tongues (exceptée la ponctuation finale de Singer's Grave A Sea of Sheep à la pedal steel et au piano).

Reste que l'un des grands atouts de Wolfroy Goes To Town était d'avoir fait appel à la chanteuse Angel Olsen qui irradiait l'album par la variété de ses participations aux morceaux auxquels elle conférait immanquablement une grâce stupéfiante. Sans elle, un titre comme Old Match n'avait pas la même trempe et cela quand bien même les vocalises de Will Oldham se déployaient avec tout autant de justesse. Sur le présent album, l'accompagnement des sœurs McCrary et de Caroline Peyton est nettement plus académique. Même si des titres comme Whipped ou Mindlessness dynamisent l'album avec efficacité grâce à de chaleureuses communions vocales, leurs ajouts ne créent pas, au contraire de ceux d'Olsen, une densité cohérente à l'ensemble du disque. C'est d'ailleurs sur la structure d'ensemble que Singer's Grave A Sea Of Tongues pêche remarquablement par un cruel manque d'harmonie.

Les six premiers titres n'arborant pas réellement de grandes qualités, ils se succèdent sans grande conviction avec un chant de Will Oldham nettement plus mécanique que sur Wolfroy Goes To Town et une instrumentation qui reste bien trop droite dans ses bottes. Il faut attendre la triplette Whipped - Old Match - Mindlessness pour voir l'ensemble être porté vers des cieux plus enthousiasmants. Ce segment gospel folk, que l'on pourrait identifier comme un digne héritier du Lovers de Mickey Newbury, apporte en effet de la superbe à l'album, surtout par une forme de contenance appropriée (les emballements vocaux de Whipped n'apparaissent qu'une fois) et des variations contrôlées (le dédoublement du chant sur la fin de Mindlessness). Et, ô surprise, les deux derniers morceaux révèlent des qualités ignorées des six premiers : le délicat New Black Rich (Tusks) rappelle les structures équitablement réparties de Dirty Three tandis que Sailor's Grave A Sea Of Sheep montre un Bonnie Prince Billy des plus convaincants émotionnellement.

En somme, la forme de vulgarisation pratiquée ici des titres de Wolfroy Goes To Town dissipe sérieusement, du moins sur sa première partie, la magie qui s'opérait entre Will Oldham et Angel Olsen sur ce précédent album. En raison de la réputation conquise par la chanteuse américaine depuis son album Burn Your Fire For No Witness paru sur Jagjaguwar, on peut douter malheureusement de retrouver à nouveau cette alchimie si précieuse dans la discographie de Bonnie Prince Billy. Toujours est-il que la présente tournée européenne réserve peut-être une toute autre mouture à ces titres, d'autant plus avec la présence de Matt Sweeney au sein d'une formation resserrée.

Retour haut de page

Pochette Disque Singer's Grave a Sea of Tongues

» Tracklisting

  1. Night Noises
  2. So Far And Here We Are
  3. There Will Be Spring
  4. Quail And Dumplings
  5. We Are Unhappy
  6. It's Time To Be Clear
  7. Whipped
  8. Old Match
  9. Mindlessness
  10. New Black Rich (Tusks)
  11. Sailor's Grave A Sea Of Sheep

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.