Mono

One Step More And You Die

( Arena Rock ) - 2003

» Chronique

le 25.08.2003 à 06:00 · par Eric F.

Comme le titre de cet album et sa pochette le suggèrent, Mono n'est pas là pour rigoler. Bien décidé à marcher dans les traces de Mogwai, ce quintette japonnais ne craint pas les distortions et autres feedbacks inhérents à un tel style de musique, mieux même, il les apprivoise de façon plutôt convaincante. Comment arriver à un tel résultat quant on sait que les sus nommés écossais ont entrainé dans leur sillage une foule de groupes besogneux s'appliquant à repomper leurs plans sans grande originalité ? La réponse tient en un seul mot : la cohésion ! Pas une seule seconde sans que l'on s'ennuie ou que l'on se demande quand on se retrouvera gratifié d'un nouveau déluge sonore téllurique (n'est ce pas le but de tout bon groupe du genre qui se réspecte après tout ?) Après un début tout en retenu, Mono assène un Com qui risque d'en éprouver plus d'un. Ici, pas de structure classique partie calme puis énervée et ainsi de suite, ça part dans tous les sens, on ne sait même plus où on en est, et on se dit que ce groupe doit être une sacrée machine de guerre sur scène. On n'échappe cependant pas à la petite feinte de cowboy traditionnelle, à savoir un passage tellement calme que l'on monte évidement le volume avant de se prendre une énorme saucée dans les oreilles. Jouissif ou énervant, c'est selon. Pour ceux qui auront le courage de continuer l'écoute, les deux titres suivants calmeront un peu les esprits entre l'apaisé Sabbath (allez on va dire que c'est drôle un tel titre pour un morceau comme ça) et le calme mais néamoins inquiétant Morning Mopish Halation Wiper avec son piano foutraque. Après cette mise en garde, on repasse aux choses sérieuses avec un Speeding Car qui fonce droit vers un gouffre sonore tout en empruntant une route bien rocailleuse. Chez Mono on arrive toujours à bon port, mais dans un sale état. La fin du disque semble plus hésitante entre l'option "non, on ne fait pas que du bruit" et celle "toute guitare dehors" et malgré un dernier titre assez superflu, on ne peut qu'acclamer l'arrivée dans la cour des grands de ce groupe ultra prometteur, qui prouve au moins qu'il n'y a pas que des groupes de pop débile ou des rockers en blouson noirs au pays du soleil levant.

Retour haut de page

One Step More And You Die

» Tracklisting

  1. Where Am I
  2. COM(?)
  3. Sabbath
  4. Mopish Morning, Halation Wiper
  5. A Speeding Car
  6. Loco Tracks
  7. Halo
  8. Giant Me On The Other Side

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.