Old Time Relijun

Lost light

( K Records ) - 2004

» Chronique

le 02.08.2004 à 12:00 · par Antoine D.

Fermez les yeux et imaginez les passages les plus excessifs des albums du Captain Beefheart, les excentricités de Sloy ou du Jon Spencer Blues Explosion, et vous ne serez pas loin de cerner la personnalité d'Old Time Relijun. Pour ce sixième album (le cinquième sur le label de Calvin Johnson, K records), Arrington De Dyoniso (voix, guitare) s'est entouré du contrebassiste Aaron Hartman et d'un nouveau batteur, Rives Elliot (la batterie fût notamment attribuée par le passé à la figure emblématique de The Microphones, Phil Elverum).

Condensé de riffs entêtants, de lignes de basse qui font secouer la tête et de rythmiques qui font taper du pied, Lost light est un parfait témoin de l'excellence de ce trio dans le domaine du blues survolté. Le support instrumental est par ailleurs bien complété par la voix d'Arrington De Dyoniso : bestial et rageur, il est l'incarnation de la bonne dose de folie régnant sur Lost light. Outre les "classiques" morceaux courts qui priment essentiellement par leur efficacité naturelle, Old Time Relijun démontre aussi sa capacité à varier les plaisirs, à travers un hypnotique titre instrumental (Music of the spheres), un morceau dopé aux sonorités d'un cuivre particulièrement turbulent (Tigers in the temple), ou encore par le biais de This kettle contains the heart sur lequel un orgue vient suggérer l'urgence. Sous des airs négligés qui le feraient passer pour un album tout droit sorti du garage le plus poussiéreux des Etats-Unis, Lost light étonne par la cohabitation très pointilleuse entre les différents instruments : les allers-retours des cymbales et les rondeurs de la contrebasse sur le long morceau Cold water offrent un terrain de jeu idéal à Arrington De Dyoniso pour haranguer ses partenaires, l'ensemble évoluant dans un son très équilibré. Le genre a beau avoir été exploré maintes fois, il reste difficile de se lasser d'un tel sursaut d'énergie et de percussion : trente cinq pertinentes minutes qui permettent à Old Time Relijun de livrer un Lost light brillant.

Retour haut de page

Lost light

» Tracklisting

  1. The Door I Came Through Has Been Closed (But I Keep Trying)
  2. Vampire Victim
  3. Cold Water
  4. This Kettle Contains The Heart
  5. Music Of The Spheres
  6. Tigers Of The Temple
  7. Pardes Rimmonim
  8. Cold Water, Deep Underwater
  9. The Rising Water, The Blinding Light
  10. War Is Over

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.