Fly Pan Am

N'écoutez pas

( Constellation ) - 2004

» Chronique

le 12.10.2004 à 06:00 · par Antoine D.

De l'enregistrement de Yanqui U.X.O aux quelques 120 concerts donnés en l'espace de 18 mois, Roger Tellier-Craig s'était trouvé fort accaparé ces deux dernières années par ses activités au sein de Godspeed You! Black Emperor, et c'est tout naturellement qu'il manifesta l'an dernier son désir de revenir à son projet principal, le Fly Pan Am. Pour ce nouvel album qui intervient deux ans et demi après le brillant Ceux qui inventent n’ont jamais vécu, la formation canadienne a décidé d'explorer d'autres directions, tout en restant néanmoins fidèle à ses bases fondatrices, mêlant les styles avec aisance (punk, noise, krautrock…) dans une formule toujours très inspirée de la musique concrète.

On retrouve ainsi quelques "fondamentaux" sur lesquels le groupe a bâti une partie de sa réputation : une solide section rythmique et des séquences répétitives, réunies pour des pistes très réussies, aux effets hypnotiques (Autant Zig Zag) ou particulièrement entraînants comme sur Très Très "Rétro", un morceau dont un aperçu avait été donné sur la récente compilation Song of the silent land (Constellation, 2004). Certaines facettes, certes déjà décelables par le passé, s’affirment par ailleurs avec plus de conviction: l’influence Branca/Sonic Youth (Pas à pas step until, Le faux pas aimer…) ainsi que les références à la pop des années 60/70. Cette dernière apparaît régulièrement de façon directe dans les compositions (via l’exubérance des sons, les delays en cascade et le traitement sur les voix), mais aussi par des clins d'oeil plus discrets comme sur Vos rêves reversFly Pan Am mentionne Alain Goraguer (auteur, entre autres, de la BO de La planète sauvage, et collaborateur de Gainsbourg), remaniant au passage les paroles "Poupée de cire, Poupée de son" en "Poupée de chair, Poupée de sang" (voir ce manuscrit).

Les participations de Tim Hecker (entrevu notamment chez Substractif/Alien8, Mille Plateaux) et d’Alexandre St Onge (Shalabi Effect, Et Sans) contribuent à l’établissement d’un climat de tension, à l’apparition d’un caractère hanté sur certains titres (la seconde moitié d’Autant zig zag, ou encore sur Ce sale désir éfilé…), rappelant même par instants les ambiances angoissées du second album des Liars. Mais, par-dessus tout, la présence de ces deux invités de marque confère à N’écoutez Pas le statut d’album le plus dense de la discographie du Fly Pan Am à ce jour. Et c’est peut-être sur ce point que l’on émettra quelques réserves sur ce disque : les compositions les plus épaisses sont en effet parfois desservies par une production un peu brouillonne et pas toujours très homogène (un titre d’ouverture assez gras, par exemple). En d’autres termes, le remplissage de l’espace a fait perdre une once de clarté au son et au jeu, là où une formation comme Out Hud, relativement proche dans l’esprit, est parvenue à concilier densité et lisibilité. Néanmoins, ce défaut est à minorer devant l’imparable efficacité de certains morceaux et la bonne dynamique d’ensemble de l’album. Ajoutons aussi, qu’au sein d’un catalogue Constellation plutôt réputé pour son austérité (et pour certains groupes, un côté assez théâtral), on ne pourra que se féliciter de la présence du Fly Pan Am, une formation qui développe avec succès son approche spontanée et pleine d’excentricité.

Note: Parallèlement à cette sortie chez Constellation, notons que le label Squint Fucker Press a sorti début 2004 un nouvel album de Et Sans (Tellier-Craig/St Onge), ainsi qu’un album de Jonathan Parant (du Fly Pan Am) fin 2003.

Retour haut de page

N'écoutez pas

» Tracklisting

  1. Brûlez suivant, suivante!
  2. Ex éleveur de renards argentés
  3. Autant zig-zag
  4. Buvez nos larmes de métal
  5. Pas à pas step until
  6. ...
  7. Très très "rétro"
  8. Vos rêves revers
  9. Ce sale désir éfilé qui sortant de ma bouche
  10. Le faux pas aimer vous souhaite d'être follement ami

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.