Kiila

Silmät Sulkaset

( Fonal ) - 2004

» Chronique

le 15.10.2004 à 06:00 · par Erwan M.

Trois ans se sont écoulés depuis la sortie de Heartcore, le premier album de Kiila. A l’origine projet du duo Niko-Matti Ahti/Sami Sänpäkkilä (membre de Kemialliset Ystävät et tête chercheuse de l’excellent label Fonal), le groupe finlandais s’est depuis lors adjoint les services de cinq nouveaux membres, qui ont su apporter un bon nombre de nouvelles influences. Avec Silmät Sulkaset, la formation délaisse la pop expérimentale du premier opus pour se plonger dans un psych-folk aux doux accents célestes.

Ainsi, dès l’introduction de l’hypnotique Kelmejä, l’auditeur se retrouve projeté dans un univers ensorcelant et féerique. Différentes couches de guitares acoustiques tissent la trame d’une mélodie vaporeuse où des chœurs lointains murmurent une complainte oubliée. Sur Aurigonlunta, les guitares dialoguent avec une flûte fébrile, une voix envoûtante vient poser son timbre fantomatique, le tout rythmé par des percussions qu’on croirait sorties d’une initiation chamaniste. Un peu plus loin, Minä-laulu séduit par ses harmonies élégiaques; des voix masculines et féminines s’entrelacent et donnent corps à une charmante ritournelle, légère et aérienne.

Les membres de Kiila ne chantent plus en anglais. Désormais la langue finnoise est complément assumée et contribue, de par sa complexité au mystère des mélodies. Alternant morceaux parfaitement arrangés avec d’autres plus improvisés (Kiviä ja taivasta), ce court album multiplie les explorations sonores en subtiles touches abstraites. Drones vaporeux, orgues ancestraux, carillons et autres instruments s’enchevêtrent pour former une texture extensible à l’infini où viennent s’ajouter des voix légèrement mélancoliques. On écoute Kiila comme on se promène en forêt: on y prend l’air, on oublie le stress de la ville et puis l’on se retrouve toujours avec une petite pointe d’excitation lorsque l’on sort des sentiers battus…

Au final, l’ensemble séduit par son côté envoûtant et mystérieux tout en restant humble et modeste, à l’image de ses créateurs, artisans sonores soucieux du bel ouvrage. Album intime et délicat à mille lieues des agitations stériles de la hype new-yorkaise, Silmät Sulkaset s’avère idéal pour les soirées calmes et paisibles, à la douce lueur des bougies.

Retour haut de page

Pochette Disque Silmät Sulkaset

» Tracklisting

  1. Kelmejä
  2. Auringonlunta
  3. Kiviä ja Taivasta
  4. Katect Linnut
  5. Tapanina Aukesi Vuori
  6. Minä - Laulu
  7. Väsäilyn Luostari
  8. Pysähtuneet Planeetat

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.