The Vandermark 5

Elements of Style... Exercises in Surprise

( Atavistic ) - 2004

» Chronique

le 25.11.2004 à 06:00 · par Antoine D.

Depuis qu'il a rejoint Chicago il y a une quinzaine d'années, Ken Vandermark poursuit sa formidable ascension, redoublant même d'activité depuis 1999, année durant laquelle la Fondation MacArthur l'a consacré comme l'un des musiciens les plus prometteurs de sa génération. Bien qu'il soit impliqué dans de nombreuses formations et qu'il multiplie les collaborations diverses et variées (des rencontres qui l'amènent à croiser Peter Brötzmann, Fred Anderson, Axel Dörner, Lasse Marhaug, Hamid Drake, Jim O'Rourke, Mats Gustafsson ou encore Paal-Nilssen Love), le Vandermark 5 demeure son projet phare, et c'est avec une cadence toujours aussi soutenue (sept albums depuis 1997, plus les lives) que le quintet est de retour avec ce Elements of Style... Exercises in Surprise.

Comme ce fut déjà le cas par le passé, chaque morceau est dédié à des personnalités du monde artistique, qu'il s'agisse de peintres (Basquiat, Beckmann) ou de musiciens légendaires (John Gilmore, Glenn Gould, Lars Gullin...); une manière pour ce multi-instrumentiste autodidacte (clarinettes et saxophones) de rendre hommage à ses sources d'inspirations, mais aussi de glisser quelques clins d'oeil aux personnages qu'il peut croiser sur sa route (les romains de ZU avec lesquels il a collaboré, ou encore Mauro Pezzente, membre de GY!BE et tenancier de la Casa del Popolo qui accueille de nombreux concerts de jazz). La démarche du Vandermark 5 n'est pas sans rappeler sur certains points le Masada de John Zorn: une grande ouverture d'esprit lorsqu'il s'agit de fondre de façon instinctive des influences musicales bigarrées au sein de leurs compositions (le bop, le free et même de faux airs funk sur Knock Yourself Out), cette impressionante propension à demeurer accessible quand bien même le quintet s'immisce dans des territoires très expérimentaux (séquences abstraites et poids des silences sur Intagliamento) et ce même côté ludique comme en témoignent les bavardages menés à toute vitesse entre les cuivres sur Six of One.

Il ne faut que peu de temps au titre d'ouverture (Outside Ticket) pour se placer en indicateur de la complicité régnant au sein du quintet. L'élégance de Tim Daisy à la batterie, les séquences initiées par la contrebasse de Kent Kessler, parfois reprises par un trio de cuivres toujours très harmonieux dans ses contrepoints, se combinent dans un déploiement aussi naturel que déconcertant de classe. Le second titre s'affirme quand à lui comme l'une des grandes réussites du disque: Ken Vandermark, Dave Rempis (saxophone) et Jeb Bishop (trombone) y alternent les parties mélodiques et les longues courses free, guidés par une section rythmique qui ne cesse de faire évoluer l'allure, où les ruptures et les redémarrages s'enchaînent pour constituer une pièce ascendante et particulièrement entraînante. Cette première partie de l'album révèle par ailleurs qu'outre la richesse des compositions, la qualité de la production est elle aussi à souligner puisqu'elle contribue largement à mettre en relief la puissance et le charisme des cuivres. D'autre part, le V5 manifeste ses aptitudes à diversifier les atmosphères de ses morceaux, passant de moments enjoués à un Intagliamento plus sacccadé, d'un Gyllene nostalgique qui avance au ralenti et laisse parfois les cymbales et l'archet sur la contrebasse s'exprimer en solitaire, jusqu'à un Strata rageur, débridé et plein d'excentricité. Pour conclure ce Elements of Style... Exercices in Surprise, le quintet se livre à un exercice relativement inédit dans sa discographie, celui du format longue durée. Avec plus de vingt minutes au compteur, Six of One se révèle brillant dans l'ingéniosité de sa construction, passant de la haute densité au plus dénudé comme lorsque la basse ou la batterie s'aventurent parfois dans des soli reposés. Un titre résolument évolutif donc, et qui atteste une fois de plus de l'inspiration de la formation emmenée par Ken Vandermark, tant elle parvient à tenir l'auditeur en haleine sur l'intégralité de son cheminement.

Si le quintet chicagoan construit avant tout sa force de cohésion en live, chacun de ses retours en studio fait figure de vision instantanée du V5, une formation en progression constante, dont l'interaction entre chacun de ses membres n'est plus à démontrer et qui expose une conception du jazz audacieuse et accessible. Bien qu'il soit complexe dans son écriture, foisonnant de créativité et riche en rebondissements, Elements of Style... Exercices in Surprise conserve un caractère immédiat... de quoi contenter les néophytes comme les initiés.

Note: Le site de Ken Vandermark propose de nombreux streams, certains albums y sont diffusés en intégralité. Et pour ceux qui souhaiteraient explorer en un coup d'oeil la discographie complète de Ken Vandermark, une visite sur la page que lui consacre Seth Tisue est hautement recommandée.

Retour haut de page

Elements of Style... Exercises in Surprise

» Tracklisting

  1. Outside Ticket (for J.Gilmore)
  2. Knock Yourself Out (for J-M. Basquiat)
  3. Intagliamento (for ZU)
  4. Telefon (for Glenn Gould)
  5. Gyllene (for Lars Gullin)
  6. Strata (for Max Beckmann)
  7. Six of One (for Bogdna Benigar, Hans Falb, Mauro Pezzente, Martin Revheim, Mate Skugor, Wolfgang Wasserbauer)

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.