Low

Christmas

( Chairkickers ) - 1999

» Chronique

le 22.12.2004 à 00:00 · par Arnaud G.

Noël, l'enfer : ses rues glaciales et déboussolées, remplis de Terriens aux mains tenant des sacs lourds, et ces enfants qui courent de rayon en rayon, je ne me promène plus sur Terre durant cette période. Notez, ma position de star occidentale durant cette période devrait me remplir de joie. Mais voilà, je suis certes incontournable, mais personne ne m'a jamais VRAIMENT vu.

L'enfer donc. Mais pas tout le temps.

En 1999, alors que mes petits amis chantaient encore et toujours les mêmes chansons depuis une éternité, quelqu'un eut la bonne idée de vouloir ce disque de Low pour Noël. Et lorsque j'ai appuyé sur la touche play, ce que j'y ai entendu fût divin. Cette lenteur qui collait parfaitement à la saison, ces murmures comme autant de voix d'enfants, c'est simple, je n'avais pas connu un tel bonheur depuis le début début du siècle quand Coca-Cola m'avait offert de nouveaux habits.

Alors moi aussi, doucement, lentement, j'ai commencé à écouter les autres disques de Low, et je n'ai jamais été déçu. Tout le charme de ce Christmas y était répandu : la lente hypnose de Little Drummer Boy (utilisé plus tard par GAP pour une de ses publicités), le folk apaisé et ses mélodies à deux voix comme sur Long Way Around the Sea, la tristesse d'If You Were Born Today. C'est bien simple, ce disque est fait pour les enfants de 7 à 77 ans, et serait capable de me faire croire en un monde meilleur.

Bon allez, c'est pas tout ça, j'ai quelques millions d'enfants qui m'attendent...

Retour haut de page

Pochette Disque Christmas

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.