Adam Snyder

Across The Pond

( HTI ) - 2002

» Chronique

le 04.05.2005 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Le nom d'Adam Snyder dira peut-être quelque chose à ceux qui auront la chance de ne pas faire la fâcheuse association d'idées avec son homonyme québécoise Julie. Il officiait en effet aux claviers dans Mercury Rev à l'époque de Deserter's Songs, avant de prendre ses distances pour pondre en 2002 ce premier album solo passé quelque peu inaperçu, faute sans doute en grande partie à une distribution très réduite. Across The Pond, s'il n'a définitivement aucune chance de faire date dans l'histoire du rock, est néanmoins un très bon album de folk/pop qui a ravi nombre de ses possesseurs et mérite amplement qu'on en parle.

Outre une ressemblance vocale parfois frappante, Adam Snyder partage avec les Herman Düne le goût pour la variété dans les ambiances et l'instrumentation et surtout une certaine simplicité dans les textes, ici finalement assez raffraîchissante. To All My Friends est par exemple une ode à... tous ses amis, le romantique Two Moons d'ouverture flirte avec un côté fleur bleue un peu bêta sans jamais y tomber. Le très pop single Leaves Of Grass, avec refrain instantanément mémorisable, solo d'harmonica et choeurs, est tout bonnement irrésistible. Ailleurs l'assez drôle Bare Bones et son portrait d'une famille de pauvres ("Now some say we live on the skids/But we spend more time with our kids") prend avec un banjo très présent une orientation carrément folk, tout comme Mike+Me et sa guitare acoustique - une sorte de croisement des Mountain Goats et de Jeff Lewis.

Le sommet de l'album est à n'en pas douter le touchant Daddy Song, ballade voix/piano qui traite avec finesse et émotion d'un sujet rebattu (le divorce, mais vécu du point de vue des enfants : "This is where your daddy lives now/You can have the bed tonight/And I'll sleep on the couch"). Le dénuemement de l'instrumentation sied particulièrement à Adam, dont la voix fait ici pas mal penser à celle de Neil Young. Beau frisson en tout cas.

Difficile de dire ce qui séduit tant dans ce disque, mais il y a indubitablement dans son succès quelque chose à voir avec sa sincérité, aussi abstrait et galvaudé que ce concept puisse être. Précisons que son auteur est de l'avis de pas mal de ceux qui ont eu la chance de croiser son chemin - y compris moi-même, en l'occurrence - un être absolument exquis ("the nicest man in rock'n'roll", peut-on même lire ici ou là) et un perfomer hautement réjouissant en live. Un deuxième album pourrait voir le jour en 2005 - en attendant, il est fortement conseillé de ce pencher sur cet Across The Pond.

Retour haut de page

Pochette Disque Across The Pond

» Tracklisting

  1. Two Moons
  2. Up The River
  3. Leaves Of Grass
  4. Until It Comes
  5. On Hold
  6. Bare Bones
  7. Mike + Me
  8. Daddy Song
  9. Thru 'Til Morning
  10. To All My Friends
  11. Actress In An Airport

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.