Edan

Beauty and the Beat

( Lewis Recordings ) - 2005

» Chronique

le 20.05.2005 à 06:00 · par Antoine D.

Dès ses débuts en 2002 avec l'album Primitive Plus, Edan n'avait guère caché ses affinités pour les formules hip-hop à tendance oldschool, tant en matière de structures de beats que dans sa base de samples très orientée 80s. Poursuivant sa démarche dans le même esprit, ce MC, DJ et producteur basé à Boston annonce d'emblée la couleur avec la pochette de son second opus: mosaïque de figures légendaires du rap avec modifications capillaires (coupes afro ou d'icône de la pop des sixties...), sur un fond bigarré indicateur de son goût prononcé pour les musiques psychédéliques des années 60 et 70.

En l'espace de treize titres, Edan dévoile l'étendue d'un univers aux sources clairement identifiables: excentricités des Moogs venus de la space-pop des 60s, lignes de basse, cuivres et grooves empruntés au funk et au jazz des 70s (on peut aisément penser à Hayes, Hancock ou encore aux BO de Schifrin), nappes de cordes, cymbales cinglantes et envolées psych-rock... le tout étant intégré à un hip-hop très imprégné du son des pionniers, tandis que ses textes se remplissent d'allusions et de références à ses mentors musicaux. Néanmoins, cet aspect revival/hommage ne tombe (paradoxalement, pourrait-on le croire à première vue) nullement dans le passéisme, car Edan ne se contente pas de recycler de la matière première pour se prêter simplement à un grand mix qui enchaînerait chacune des composantes de manière consécutive. Au contraire, cette base n'est qu'un point de départ pour réinventer et livrer ainsi une vision tout à fait originale.

Ses compositions cultivent bien souvent un caractère hybride où les sons sont régulièrement couplés de façon inattendue: il n'est pas rare de croiser des cordes sans doute originellement tirées d'un arrangement d'album pop aux côtés d'un moog halluciné, de voir des élans de voix soul se frotter aux guitares électriques du rock des 70s, ou d'observer une flûte côtoyer un flow particulièrement dynamique, qui brille avant tout par la musicalité des rimes et la fluidité des intervenants. A cet égard d'ailleurs, les quelques invités de Beauty and the Beat (Percee P venu de Stones Throw, Mr Lif de Def Jux, mais aussi Dagha et Insight) se fondent sans peine dans la masse ou développent des dialogues en duo très complémentaires avec le capitaine du navire.

Concernant la vision d'ensemble, Edan séduit aussi par la qualité de ses transitions: passé maître dans l'art de mixtape, il témoigne d'une capacité d'anticipation qui lui permet de changer d'univers sans que l'album ne paraisse jamais trop décousu. Beauty and the Beat s'impose ainsi en véritable continuum de 34 minutes qui, aussi riche et varié soit-il, ne s'étouffe pas sous la surabondance comme l'on a pu par exemple en rencontrer, récemment encore, dans certaines productions surchargées de Prefuse 73. Alors, pour peu que l'on apprécie le genre, force est de constater que Edan a réuni tous les atouts pour tracer un parcours sans fautes et qu'il a réellement franchi un palier avec ce second disque beaucoup plus solide, homogène et charismatique que son prédécesseur (tant en matière de production que de flow, d'ailleurs).

Et l'on aurait même des difficultés à lui reprocher la courte durée de l'album, surtout dans un contexte où la surenchère quantitative est souvent privilégiée aux dépends de la cohésion: ici, Edan privilégie le discours concis et parvient à unifier ses diverses orientations pour se fixer une ligne directrice très cohérente, qui n'a guère besoin de s'étendre sur la longueur pour s'avérer pertinente. Il faut enfin souligner le facteur "plaisir" qui émane de Beauty and the Beat, car cet album respire définitivement la passion que voue son auteur à la musique de manière générale, dans toute la diversité et les surprises qu'elle réserve. Ce principe couplé à son inspiration personnelle lui fait signer une série de titres à l'esthétique singulière, brillants par leur enthousiasme et leurs effets rafraîchissants.

Retour haut de page

Beauty and the Beat

» Tracklisting

  1. Polite Meeting
  2. Funky Voltron (ft Insight)
  3. I See Colours
  4. Fumbling Over Words That Rhyme
  5. Murder Mystery
  6. Torture Chamber (ft Percee P)
  7. Making Planets (fr Mr. Lif)
  8. Time Out
  9. Rock And Roll (ft Dagha)
  10. Beauty
  11. The Science Of The Two (ft Insight)
  12. Smile
  13. Promised Land

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.