Great Lake Swimmers

Bodies and Minds

( Fargo / Naïve ) - 2005

» Chronique

le 24.05.2005 à 06:00 · par Arnaud G.

Originaires de Toronto, ces nageurs du grand lac ont fière allure. Après un premier album sorti il y a à peine un an, Tony Dekker homme à tout faire, nous gratifie d'un nouvel album de folk céleste. Voix haut perchée, instrumentation dépouillée, et donc à mille longueurs de la scène Montréalaise, Bodies and Minds réédite moins les défauts que les qualités du premier album éponyme des canadiens.

Après avoir opté pour un enregistrement dans un silo, Bodies and Minds est lui enregistré dans une église, lieu qui se prête on ne peut mieux à la voix du jeune Dekker et à ses chansons empruntes de mélancolie et de tristesse (Songs for the Angels, Various Stages), mais qui n'hésitent pas à faire quelques incursions dans un registre au tempo plus marqué (Bodies and Minds) et qui mettent plus en avant les capacités de Dekker à varier les styles, épaulé dans sa tâche par un groupe comprenant joueurs de banjo, batterie, lap-steel (Sandro Perri alias Polmo Polpo) et même une chorale sur Falling into the Sky.

Chorale qui, si on l'aurait bien vu conclure le disque, n'est juste là que pour annoncer l'excellent triptyque de ce disque, Imaginary Bars, I Saw You in the Wild et I Could Be Nothing qui mélangent à la fois la grâce et la simplicité des meilleurs morceaux "down-tempo" de Neil Young période Harvest. La finesse du jeu de guitare de Dekker, la pureté de sa voix et le jeu tout en retenue de ses acolytes feront de cet album un des moments folks inévitables de cette année 2005. La brasse plutôt que le crawl donc. Et nous, on attend impatiemment le prochain plongeon.

Retour haut de page

Bodies and Minds

» Tracklisting

  1. Song for the Angels
  2. Lets Trade Skins
  3. When It Flows
  4. Various Stages
  5. Bodies and Minds
  6. To Leave It Behind
  7. Falling into the Sky
  8. Imaginary Bars
  9. I Saw You in the Wild
  10. I Could Be Nothing
  11. Long into the Evening

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.