Porcelain

Me And My Famous Lover

( Drunk Dog Records ) - 2005

» Chronique

le 14.10.2005 à 06:00 · par Eric F.

Autant l'avouer franchement, ce n'était pas vraiment avec un enthousiasme débordant que j'avais glissé le second album des normands de Porcelain dans mon lecteur CD. Rien de bien personnel, juste la foi d'un premier album au titre a rallonge bien loin de m'avoir évoqué quoi que ce soit de franchement emballant. La critique peut sembler un peu dure, mais avec la multitude de groupes de chez nous qui tentent de s'approprier le post-rock, la goutte d'eau qui fait déborder le vase est versée plus souvent qu'à son tour...

Le premier titre a beau être instrumental qu'il ne semble pas pour autant trop marqué. Malheureusement pour lui, un sample vocal qui ferait penser à une Super Nintendo bloquée sur un cri de l'indien Dhalsim vient tout gâcher. Dur d'arriver au bout des quatre minutes sans avoir recours à la zapette... Le morceau suivant nous propose un alter-ego féminin tout aussi déplaisant, mais qui se trouve recouvert par un Wurlitzer de bon ton ainsi qu'une vraie voix qui chante (ouf !).

La machine est enfin lancée et c'est un tout autre groupe que l'on découvre. Il y a indéniablement beaucoup plus de maturité chez Porcelain, qui n'hésite pas à rentrer directement dans le vif du sujet de ses morceaux. Si quelques éléments musicaux (souvent en arrière-plan) rappellent les aspirations premières du groupe, voilà qui n'affecte pas la cohésion. Une certaine langueur s'installe par moments, très souvent convaincante. Sur le magnifique Found, le groupe séduit tellement par sa finesse qu'on s'attendrait presque à voir la ténébreuse Hope Sandoval débarquer. Le moins que l'on puisse dire est que la surprise est totale, et fort agréable !

Le suspendu Elegy clôture la première partie du disque où les morceaux se sont fait succincts (quatre minutes au maximum). Quant aux quatre titres suivants, ils iront eux tourner autour des six minutes sans pour autant perdre l'efficacité de leurs prédécesseurs. Good Morning Rock Star est sans doute un beau clin d'oeil à Sonic Youth avant de se perdre en route dans des contrées moins facilement identifiables. Ce qui s'appelle voyager à sa guise. Si le suivant My Shame semble de prime abord un peu longuet, c'est pour ensuite mieux profiter de son beau crescendo final.

Se finissant en trombe, l'album finit de nous convaincre que la valeur n'attend pas le nombre des années. J'en reverrais presque mon jugement sur le premier album...

Retour haut de page

Pochette Disque Me And My Famous Lover

» Tracklisting

  1. Encore
  2. Adelaide
  3. Fifteen Minute Glory
  4. Marion is Rock is Marion
  5. Found
  6. Elegy
  7. Good Morning Rock Star
  8. My Shame
  9. Me and My Famous Lover
  10. Erase Me

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.