Dont Look Back

Brighter

( Noise Digger / Differ-Ant ) - 2005

» Chronique

le 11.11.2005 à 06:00 · par Eric F.

Après un premier album aussi réussi que prometteur, les Dont Look Back se sont retrouvés chez Noisedigger. Une étape très importante pour ce jeune quatuor drômois. Attirés autant par les compositions à rallonge que par le métal et le folk (à suivre la carrière en solo du guitariste sous le nom d'H-Burns, on en reparle bientôt...) nos jeunes amis ont décidé de livrer leur meilleur sur ce deuxième album à la superbe pochette. Pas de place pour l'improvisation tant la plupart des morceaux du disque traînaient déjà sur diverses démos depuis quelques temps.

L'esprit reste donc proche de Drunk In Your Arms sans pour autant tomber dans la redite. Première surprise dès le début, puisque Six Feet under the Ground est un morceau du répertoire d'H-Burns retravaillé, mais toujours chanté ! Il s'agit d'une grande première sur disque pour le groupe. Et à entendre le résultat, on se demande pourquoi il ne s'y emploie pas plus souvent. L'avant dernier titre, le superbe Kids Got Shadows in their Eyes confirme cette impression, et même si le parallèle risque de faire grincer des dents le groupe, on ne peut s'empêcher à la découverte du Cody de Mogwai où la voix de Stuart Braitwaithe ouvrait de nouveaux horizons à son groupe. On ne peut donc que conseiller aux drômois de poursuivre dans cette voix (oui, la faute est volontaire).

Les autres titres, instrumentaux ou agrémentés de samples vocaux (en nette réduction par rapport au premier album) ne sont pas en reste non plus. 1887/d.i.y.a donnait encore des sueurs à ceux qui l'avaient entendu en concert, la liste va donc pouvoir s'allonger. Après une intro "machino-bruitiste" d'une minute trente, le morceau se lance et prend son envol lentement mais sans rien lâcher. Les guitares se croisent et se décroisent, tissant d'improbables toiles. La batterie est une nouvelle fois impressionnante tout au long du disque.

Il y a une belle unité sur cet album (Joyrider, par exemple, fait un parfait complément de Six Feet under the Ground) mais Brighter n'est pourtant pas exempt de tout reproche. On peut par exemple regretter que les samples choisis soient moins percutants que par le passé (comme le speech de Bob Dylan dans Sundown Song for R.Z. ou le surprenant dialogue de And Pictures of Jack). De plus, si le groupe semble bel et bien avoir trouvé de nouvelles voix, certains titres s'inspirent un peu trop largement des compositions précédentes, tout comme les parties électroniques tendent parfois à avoir un apport discutable.

Ceci dit, ces quelques imperfections sont tout à fait excusables au vu de l'ensemble. Et vu l'âge de Dont Look Back, on peut se dire que le groupe est sur la bonne voix (oui, la faute est une fois de plus volontaire)...

Retour haut de page

Pochette Disque Brighter

» Tracklisting

  1. Six Feet Under The Ground
  2. Remove All Trace
  3. Joyrider
  4. Nothing Just Happens
  5. Farewell To The Bright Side
  6. All Day Long
  7. Dark Mobson
  8. 1887 / d..i.y.a.
  9. Kids Got Shadows In Their Eyes
  10. Ask The Dust

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.