Zaika (Tom Carter & Marcia Bassett)

No Cat

( Wholly Blossom ) - 2005

Sorti conjointement chez Wholly Other et Heavy Blossom.

» Chronique

le 07.02.2006 à 06:00 · par Constantin D.

Zaika était il y a encore quelques mois le titre d'un side-project commun aux deux homo-guitaristicus de Charalambides et Double Leopards, Tom Carter et Marcia Bassett. Aujourd'hui, c'est le nom d'une bonne nouvelle. C'est devenu le nom d'un groupe. La formation s'est apparemment solidifiée et nous voilà déjà, quelques mois à peine plus tard, avec un second disque du duo de guitaristes expérimentaux.

Car Zaika était déjà fort prometteur. Là où les disques solo de Tom Carter sont souvent fort hermétiques, la rencontre de son jeu avec celui, très différent, de Marcia Bassett, produit des étincelles. Comme on le lit sur la page du distributeur européen de ces disques, Volcanic Tongue (tenu par une ex-compère de Charalambides, Heather Leigh Murray), le jeu de Tom Carter est traversé par un univers musical immense, tout le rock et le folk américain d'un siècle - tandis que Bassett est en orbite avec sa guitare, jouant avec l'électricité, scotchée à l'archet électrique.

Le résultat est d'emblée beaucoup plus riche et accrocheur que les productions solo de Tom Carter, et rappelle beaucoup Birchville Cat Motel par ce côté collages et juxtapositions sonores, d'une grande puissance. Et No Cat reste un disque de guitare, trois quarts d'heure de guitare électrique, à recommander aux amoureux de l'instrument, de ses cris, larsens et gémissements en tout genre. Par rapport au premier disque du duo, qui était encore très proche de productions solo de Tom Carter, c'est-à-dire très minimaliste et flirtant en permanence avec le silence (cf. le Monument réédité sur Kranky l'année dernière), ce No Cat n'hésite pas à faire grimper les décibels et à produire des environnements sonores plus enveloppants, plus agressifs. C'est surtout le cas de la troisième plage, qui succède à deux pistes aux sonorités assez fantomatiques et lunaires. Le troisième pan de No Cat constitue certainement les vingt minutes les plus réussies du jeune répertoire de Zaika, à écouter à plein volume de préférence, et à recommander aux amateurs de Sunroof!, dont on retrouve le flux de son ininterrompu, drôle de drone, texture sonore en perpétuel changement.

C'est donc une bonne nouvelle d'entendre que la scène gravitant autour de Charalambides et de Double Leopards n'a pas fini de produire des disques de cette trempe...

Retour haut de page

No Cat

» Tracklisting

Trois morceaux sans titres.

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.