Euros Childs

Chops

( Wichita ) - 2006

» Chronique

le 22.02.2006 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Trop peu de monde le sait, mais les gallois de Gorky's Zygotic Mynci survolent depuis plus de dix ans la mêlée des groupes anglais avec talent mélodique et inventivité, entre douceur pop tenant aussi bien de Belle & Sebastian que de Robert Wyatt, influences country prononcées et goût pour l'expérimentation foutraque et psychédélisante. On n'avait plus de nouvelles d'eux depuis l'album Sleep/Holiday (2003), son single punk idiot (Mow The Lawn) et sa cohorte de ballades ultra-lentes et alanguies, mais voici aujourd'hui leur chanteur qui débarque avec son premier album solo, Chops.

On s'en doutait, Euros Childs n'est pas du genre à profiter d'avoir les projecteurs braqués sur lui pour nous relater longuement sa dernière rupture sentimentale avec une seule guitare acoustique pour compagne. Les premiers titres de Chops donnent résolument le ton : entre une intro spoken-word somnambule et une irrésistible et courte ritournelle en gallois, le (très) léger premier single Donkey Island vire carrément disco, tendance Eurovision, tout en restant bien accrocheur. En seulement vingt-huit minutes, Chops réussit à être encore plus éclectique que tous les albums de Gorky's Zygotic Mynci.

Le fil conducteur de cet album, c'est bien sûr la voix douce de Childs et son petit accent assez particulier, alliée à des textes souvent naïfs et loufoques. L'album confirme la rare faculté de son auteur à frôler fréquemment le ridicule ou la parodie (la country redneck de My Country Girl) en gardant à tout moment une sincérité absolue ou palpable qui lui permet de rester du bon côté de la ligne.

Des titres assez aventureux et plutôt réussis (les huit minutes électro et répétitives de First Time I Saw You) côtoient des complaintes douces-amères d'une grande délicatesse rappelant les récents Gorky's (notamment Circus Time, où Megan Childs, violoniste du groupe et soeur d'Euros fait une apparition). On atteint un véritable petit moment de grâce avec la mélodie chaloupée et le rythme tranquille de la superbe Costa Rita, où Childs raconte une histoire d'amour avortée entre un vendeur de glaces et une vendeuse de cacahuètes sur une plage : le genre de truc complètement idiot que peu de songwriters réussiraient à rendre touchant. Pourtant, c'est ici le cas.

Chops, que les amateurs de Gorky's Zygotic Mynci peuvent d'ores et déjà acheter les yeux fermés, confirme, si c'était nécessaire, tout le bien qu'on pense de son auteur - inclassable, talentueux, modeste et drôle - et s'impose mine de rien comme un des albums de ce début d'année.

Retour haut de page

Pochette Disque Chops

» Tracklisting

  1. Billy The Seagull
  2. Donkey Island
  3. Dawnsio Dros Y Mor
  4. Slip Slip Way
  5. Costa Rita
  6. Stella Is A Pigmy #1
  7. My Country Girl
  8. Circus Time
  9. Cynhaeaf
  10. Hi Mewn Socasau
  11. Stella Is A Pigmy #2
  12. Surf Rage
  13. First Time I Saw You
  14. Stella Is A Pigmy #3

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.