Calexico

Feast of wire

( City Slang ) - 2003

» Chronique

le 07.07.2003 à 00:00 · par Eric F.

Auréolés de leur étiquette de "post rockeurs mariachis", Joey Burns et John Convertino risquent d'en surprendre plus d'un avec cette nouvelle livraison. Ceux qui voyaient Calexico comme un groupe de cow-boys limités à jouer du Morricone en seront pour leur frais. Feast Of Wire est sans conteste possible la production la plus variée à ce jour du groupe. Comme un signe, Joey Burns prend plus souvent le micro que d'habitude, signe que sa voix a définitivement mûri, faisant de lui un des meilleurs chanteurs du circuit. Hot Rail parait bien loin dans le rétro, seul Pepita suscite un petit air de déjà entendu de par sa filiation avec Sonic Wind. L'esprit acoustico-lofi du premier album revient quelque peu, comme sur Sunken Waltz ou Not Even Stevie Nicks Could Save Him, tandis que la fin du disque est consacrée aux expériences en tous genres, comme le croisement (semi réussi) des Flaming Lips et de Tom Waits sur Attack El Robot Attack ou bien les rythmes chauds de Dub Latina ou No Doze. Si l’on retrouve quelques traces de jazz, John Convertino et ses balais y sont pour beaucoup. On sent une réelle envie d'exploration de la part du groupe, comme un hommage a un siècle de musique venant du terroir Américain (aussi bien du Nord que du Sud). Cette courageuse exploration donne même naissance à une énorme montagne, Black Heart (en référence aux copains de San Diego) où le groupe fait la nique en beauté a Portishead. Ne vous fiez pas à la pochette, Feast Of Wire est un disque hautement fréquentable...

Retour haut de page

Feast of wire

» Tracklisting

  1. Sunken Waltz
  2. Quattro
  3. Stucco
  4. Black Heart
  5. Pepito
  6. Not Even Stevie Nicks ...
  7. Close Bahind
  8. Woven Birds
  9. The Book and the Canal
  10. Attack El Robot! Attack!
  11. Across the Wire
  12. Dub Latina
  13. Guero Canelo
  14. Whipping the Horse's Eyes
  15. Crumble
  16. No Doze

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.