Lisa Germano

In the Maybe World

( Young God ) - 2006

» Chronique

le 14.09.2006 à 06:00 · par Jean-Yves B.

La mort et la maladie occupent une grande place dans le "monde du peut-être" chanté par Lisa Germano - mort du chat Miamo-Tutti (Golden Cities), de Jeff Buckley (Except For The Ghosts) maladie de son père (Too Much Space), mais paradoxalement, on n'a sans doute pas entendu de disque plus mélodique, lumineux et aérien cette année.

Nouvel album court (33 minutes) et parfait, In The Maybe World joue sur ce paradoxe par de fertiles contrastes sur plusieurs registres: profondeur et chaleur de la voix et instrumentations douces, éthérées, imagerie animalière féérique et textes sombres, etc. Musicalement, le disque reprend et perfectionne les choses là où le précédent Lullaby For Liquid Pig les avaient laissées, avec uniquement des instruments acoustiques et une nette prédominance du piano, Johnny Marr étant de nouveau invité à la guitare sur quelques titres.

C'est sans doute dans le monde du peut-être que les tubes qui parsèment cet album magnifique de bout en bout seraient reconnus comme tels : en deux minutes, Lisa Germano réussit à plusieurs reprises à instantanément emmener l'auditeur vers les hauteurs, sur le nuage où elle semble trôner (The Day, Wire, ou la chanson-titre). Un disque de rêve(s).

Retour haut de page

Pochette Disque In the Maybe World

» Tracklisting

  1. The Day
  2. Too Much Space
  3. Moon in Hell
  4. Golden Cities
  5. Into Oblivion
  6. In the Land of Faries
  7. Wire
  8. In the Maybe World
  9. Red Thread
  10. A Seed
  11. Except for Ghosts
  12. After Monday

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.