Fursaxa

Myriad of Satyrids

( Autoproduit ) - 2006

» Chronique

le 18.12.2006 à 06:00 · par Constantin D.

Tara Burke occupe une place à part dans le psychédélisme américain actuel, certainement pour la simple raison que l'influence majeure de la musique de Fursaxa reste, non pas contrairement à certains, la folk ou le rock américain des seventies, mais bien la musique religieuse gothique du 14ème siècle, et des madrigals de la Renaissance. Sources qui bien sûr font d'abord ressembler le chant de Burke à celui de Lisa Gerrard.

Mais Tara Burke transpose le principe de ces musiques, principalement basées sur le chant, dans une atmosphère franchement psychédélique et des formats de chansons. Après le très beau Lepidoptera sur ATP, l'année dernière, ce Myriad of Satyrids peut paraître un simple amuse-gueule, trois morceaux, CD-R, enregistrés live en tournée. Fin janvier 2006, dans une église de Philadelphie, ces trois "cantiques", comme indiqué dans les notes, sont pourtant à compter parmi les productions les plus formidables de la chanteuse. Le premier morceau notamment place la barre très haut avec un long exercice de plus de vingt minutes, démontrant un usage très maîtrisé de la loop station. Le morceau évolue imperceptiblement, sans avoir peur de ruptures franches mais très bien amenées, flutes et cloches amenant de la profondeur au son. La principale particularité de ces morceaux réside dans ce mélange étrange de mysticisme moyenâgeux et d'artifice moderne, mélange que Burke ne cherche pas à camoufler, et qui produit une impression de désuétude particulièrement évocatrice et certainement plus puissante qu'une simple réutilisation d'anciens canons.

Les deux morceaux suivants, bien que plus sages, font honneur à cette longue ouverture, le dernier restant plus classique.

Retour haut de page

Pochette Disque Myriad of Satyrids

» Tracklisting

  1. (sans titre) 24:33
  2. (sans titre) 7:00
  3. (sans titre) 4:40

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.