Corrina Repp

The Absent And The Distant

( Caldo Verde ) - 2006

» Chronique

le 12.01.2007 à 06:00 · par Jean-Yves B.

Il est trois heures du matin, et assise au piano d'un troquet quasi-déserté d'un port mal famé de la côte Ouest, une blonde au visage grave mais serein, sans âge, chante avec une autorité naturelle le malheur ordinaire, le bateau en train de couler comme métaphore de l'amour déchu. Si c'est ce genre d'images tout droit tirées de films noirs américains des années 40 qu'inspire l'écoute du troisième album de Corrina Repp, on peut être surpris de se rendre compte que c'est presque une débutante qui signe ce The Absent And The Distant d'une grande élégance, tant elle semble être là depuis longtemps. La musique de Corrina est arrivée à nos oreilles grâce aux efforts conjugués d'Adam Selzer et Rachel Blumberg (de Norfolk & Western, qui ont participé à l'instrumentation et à l'enregistrement du disque), et surtout de Mark Kozelek. Impressionné par le talent de Corrina Repp, ce dernier, pourtant peu intéressé par le recrutement, en a fait sa première signature sur son label Caldo Verde, qui jusque là n'avait sorti que ses propres disques.

Force est de constater que le leader de feu Red House Painters n'a pas tort sur ce coup-là : The Absent And The Distant dégage tout au long de sa courte mais intense demi-heure ce qu'on est bien obligé d'appeler une certaine classe, évidente sur les somptueux All et Safe Place In The World du début, où Repp chante avec l'assurance d'une chanteuse de jazz expérimentée sur des mélodies magnifiques parfaitement arrangées. L'album demeure très lent et minimaliste, rappelant à l'occasion les morceaux les plus dénudés de Mimi Parker sur les disques de Low (Heavenly Place, en solo), et propose un univers sonore pas extrêmement éloigné de celui du Marble Index de Nico. Deux instrumentaux superbes évoquent quant à eux un Dirty Three apaisé. Pour ne rien gâcher, les textes, malgré leur contenu assez conventionnel - une rupture racontée en métaphores maritimes - sont souvent assez bien sentis. Pendant qu'on s'en va découvrir les deux autres, on ne peut que conseiller l'immersion totale dans cet album au charme vénéneux et intemporel.

Retour haut de page

Pochette Disque The Absent And The Distant

» Tracklisting

  1. Song For The Sinking Ship
  2. All
  3. Safe Place In The World
  4. Afloat
  5. Let Us Lie Underneath The Night
  6. I'll Walk You Out
  7. Song For The Cardinals
  8. Heavenly Place
  9. Anyone's It
  10. That Which Has No Remorse

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.