The Cape May

Central City May Rise Again

( Flemish Eye ) - 2004

» Chronique

le 14.05.2007 à 06:00 · par Eric F.

Comme le prouve le discret mais néanmoins céleste choeur féminin qui accompagne à merveille la fin de Thing (Summer In 6/4 Time), The Cape May a parfaitement compris que la beauté peut souvent naître des idées les plus simples et minimalistes. Les amateurs de la chose seront ravis puisque le trio en propose à foison tout du long de son premier disque.

Si les membres du groupe aiment à se définir comme un groupe de rock basique, il convient quand même de préciser que cette catégorisation s'applique surtout à leurs concerts. Car à de rares exceptions près (le groupe arrivant toujours à hausser le ton au moment opportun, sans trop abuser de cet artifice), The Cape May tutoye les astres en grande partie grâce à des mélodies tout simplement irrésistibles, servies par leur apparente simplicité.

Et pourtant rarement aura-t-il été aussi jouissif de s'adonner à la dissection de la construction de morceaux, ceux-ci étant du genre à vous faire oublier toutes vos préoccupations du moment tant on pourra s'éblouir de quelques trouvailles géniales et discrètes qui font basculer la chanson sans la violenter. A ce petit jeu, As A Ghost est un des plus doués, mais le vrai chef d'oeuvre se situe sur la plage suivante, tant Address The Royal We parvient à séduire tout en gardant cet aspect quelque peu inquiétant, marqué par un "refrain" aussi court que fulgurant.

Comme coupé du monde et de toute notion de temps, on flottera dans ce disque comme dans une piscine de bonheur. Et si un titre comme Bullmarket Frenzy peut surprendre, il n'en démontre pas moins que The Cape May sait aussi éviter les chemins de traverse avec brio, n'hésitant pas une seule seconde à s'amuser avec son morceau le plus direct (cette idée de ralentissement avant de lancer la seconde partie...). House On Reigns, mais surtout Hunting Grounds (et son texte qui évoque John Steinbeck) quant à eux démontreront que le trio s'en sort parfaitement bien en mode acoustique, scellant ainsi définitivement le début d'une longue et belle histoire d'amour entre The Cape May et nous.

Retour haut de page

Pochette Disque Central City May Rise Again

» Tracklisting

  1. Thing (Summer In 6/4 Time)
  2. One Sunprinted Thumbs
  3. Hunting Grounds
  4. As A Ghost
  5. Address The Royal We
  6. Photographs Of Combination
  7. Black Mile
  8. Bullmarket Frenzy
  9. House On Reigns
  10. Firestation Post

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.