The Patriotic Sunday

Entretien avec Eric Pasquereau

» Interview

le 01.12.2011 à 06:00 · par Gaël P.

Au travers de tes trois albums au sein de The Patriotic Sunday, on sent que ton écriture a considérablement changé, passant notamment d'une veine essentiellement folk sur "Lay Your Soul Bare" à une musique bien plus rock, énergique et nerveuse, sur ce dernier album (ndlr "Actual Fiction" sorti le 17 octobre). Est-ce que cette évolution est due à ton activité en parallèle dans Papier Tigre? Les musiciens t'accompagnant sur tes différents albums jouent-ils un rôle dans le façonnement de l'identité de The Patriotic Sunday ?

"Lay Your Soul Bare" pour ma part est très éclaté comme album, je trouve ; très pop (Amazing Steals, The Day Was A Waste) voire bossa ( (Maybe) Anna Was Right? , Estou Com Saudades De Voce) et des morceaux plus folk (Ballad Of The First Of July, Violeta). Les arrangements sont discrets certes mais je n'ai jamais compris pourquoi n'importe quel chanteur avec une guitare acoustique ferait de la folk. L'évolution du projet est surtout dû a mon évolution personnelle. Le premier disque est toujours quelque chose de particulier car on y pense depuis toujours, il y des obsessions d'une vie entière dedans (The Beatles, Bob Dylan, Leonard Cohen, Joao Gilberto en passant par l'indie americain et anglais des années 90). Comme on a souvent envie de commencer au début, j'ai commencé par ce qui m'a touché plus jeune, les chansons brutes telles que je les jouais dans ma chambre, puis, au fur et mesure des disques, j'ai exploré d'autres pistes, tout en créant les chansons de base toujours de la même manière, c'est à dire seul. Mais les trois disques ont le point le commun d'être à tiroirs, de s'ouvrir sur différents styles.

Papier Tigre a certainement influencé le projet car j'ai vu des centaines de concerts via les tournées avec eux. Je ne pense pas avoir envie de faire plus de rock parce que je joue avec Papier Tigre, un groupe de rock. Mais quelque part il y a peut-être un peu de ça. L'idée de s'entourer de gens vient de certaines amitiés. Au détour de conversations, on se retrouve à jouer ensemble. Les musiciens qui m'ont épaulé sur le premier et le deuxième album ("Characters") sont les mêmes et pourtant le disque sonne différemment parce que nous n'avions pas les mêmes envies. J'aime jouer avec les amis qui m'entourent, ça ne sert à rien qu'ils m'accompagnent, je préfère qu'on arrange le morceau ensemble. Ils peuvent donc influencer beaucoup l'identité du projet même si je tranche à la fin.

Peux-tu évoquer les concerts mémorables auxquels tu as assisté lors de tes tournées avec Papier Tigre et qui ont grandement marqué ton approche musicale ?

Un concert m'a marqué, c'est la première partie de Shipping News avec Seymour un groupe de post-rock dans lequel je jouais avec les autres membres de Papier Tigre. Ce fut une belle leçon, on était jeunes et inexpérimentés, et c'était bien de les observer régler leur matériel ainsi que la manière dont ils jouaient. Une belle formation, contrairement à ce qui est en place en France, avec ces formations d'Etat et ces résidences, censées t'expliquer comment faire de la musique. Il faut faire des concerts, observer et trouver ce qui te convient. Plus tard, avec Papier Tigre, des artistes plus au moins connus ont aimé nos concerts, c'est rassurant pour l'égo mais je ne sais pas si ça te fait vraiment avancer.

Comment s'effectue d'ailleurs l'organisation de ton travail entre Papier Tigre et The Patriotic Sunday ? Ta façon d'aborder l'écriture des compositions est-elle si différente d'un projet à l'autre?

Elle est très différente. Pour Papier Tigre nous travaillons à base d'improvisations à trois, nous partons toujours de rien. Alors que dans The Patriotic Sunday, j'écris les morceaux tout seul et après je les propose aux arrangeurs éventuels. Le processus est très différent car dans Papier Tigre, il y a énormément d'interactions sur les structures et sur le morceau en lui même; dans The Patriotic Sunday, les fondements sont déjà posés.

Comment est née la collaboration avec La Terre Tremble!!! ? Peux-tu nous expliquer quels aspects de leur musique t'attirent plus particulièrement ? Aussi, sens-tu toujours une nécessité à t'entourer de musiciens à chaque nouvel album, le travail en solitaire serait-il un exercice fâcheux pour toi ?

Nous nous sommes croisés sur diverses tournées tout d'abord avec Papier Tigre puis avec The Patriotic Sunday. On s'est tous très bien entendus. Je suis fan de leur groupe ça va de soit, c'est très inventif. Benoît et Julien sont des guitaristes très doués avec des sons très travaillés et Paul est un multi-instrumentiste très inspiré (percussions, voix, guitares...). Ils ont une culture et un son qui me plait. Nous avons beaucoup de références communes, on se chambre sur les choses qu'on ne partage pas d'ailleurs... Le travail en solitaire n'est pas fâcheux, il est toujours au cœur de ce projet. Je compte me remettre à faire des morceaux seul prochainement, à voir si il y aura des arrangements...

L'inscription des choeurs dans ce nouvel album me semble être l'un de ses précieux atouts. Comment cette idée t'est venue? Y-a-t-il des groupes en particulier - peut-être plutôt du côté des années 1950 ou 1960 - qui ont inspiré une telle utilisation vocale ?

Il y avait cette idée de base de laisser la voix lead sèche. La Terre Tremble!!! sont tous chanteurs et lorsqu'ils travaillaient sur les choeurs, on voulait intégrer des choeurs feminins. Nous avons pensé à nos amies Caroline Aubert qui chante notamment avec French Cowboy et Astrid Radigue qui chante désormais sur une multitude de projets. Elles ont tellement assuré qu'après avoir enregistré avec nous, elles ont été enregistrer avec Miossec. L'inspiration vient des Beach Boys, Phil Spector, etc...mais il faudrait surtout demander à Paul, c'est lui qui a travaillé sur la plupart des arrangements vocaux du disque.

Comment perçois-tu la scène rock-folk française en ce moment ? Peux-tu nous parler du projet collectif La Colonie de Vacances ? Quelles ont été les réactions du public lors de vos concerts en commun ? As-tu ressenti une certaine reconnaissance ?

Je ne sais pas trop ce que tu veux dire par la scène rock-folk française, je ne crois pas que ça existe vraiment. Le collectif Effervescence tel qu'il a été n'existe plus trop, des artistes comme My Name Is Nobody ou Faustine Seilman ont quitté le navire. Les dernières sorties sont les derniers groupes sur le label, c'est à dire Papier Tigre, La Terre Tremble!!! et The Patriotic Sunday. Le collectif s'est donc nettement resserré.

La Colonie de Vacances est un projet que Papier Tigre (Effervescence - Nantes), Marvin (Africantape - Montpellier), Electric Electric (Herzfeld/Kythibong - Strasbourg) et Pneu (Head - Tours) ont initié. L'idée était de faire une tournée commune dans des lieux qu'on aimait. Certains moments étaient exceptionnels d'intensité aussi bien pour nous que pour le public. Désormais, nous faisons des concerts avec un dispositif en quadriphonie, avec quatre scènes en même temps, on joue ensemble et séparément avec le public au milieu. C'est ludique et quelque peu expérimental, c'est très motivant. Je ne sais pas vraiment ce que tu veux dire par reconnaissance mais j'aime quand il y a du monde qui vient nous voir jouer et prendre du plaisir autant que j'en prends à jouer. Ce qui n'est malheureusement pas le cas.

L'étranger est-il demandeur de tes deux projets (Papier Tigre et The Patriotic Sunday) ? Un label comme AfricanTape a-t-il permis des relations plus fortes entre groupes français et groupes étrangers signés sur celui-ci ?

Nous avons eu la chance de jouer un peu partout à l'étranger, c'est vraiment exaltant de pouvoir voyager avec sa musique, c'est parfois difficile mais certaines tournées en Europe ou ailleurs sont très mémorables, et j'espère pouvoir continuer a voyager avec The Patriotic Sunday et Papier Tigre. Je ne suis pas bien placé pour parler d'AfricanTape, ni des relations entre les groupes français et étrangers, mais oui je pense que les relations sont forcément plus fortes.

Question actualité : Qu'est-ce que t'inspires l'éventuelle fin de carrière de Sonic Youth suite au divorce de Kim Gordon et Thurston Moore ?

J'ai un peu arrêté de suivre lorsque Jim O'Rourke a quitté le groupe. J'adore Sonic Youth, le groupe a bercé mon adolescence. J'espère qu'ils continueront car c'est un des rares groupes exigeants qui peuvent encore jouer sur de très grosses scènes.

Puisque tu évoques Jim O'Rourke, il me semble que ta façon d'aborder la musique se situe, tout comme lui, dans un entre-deux entre musique populaire et expérimentation. Est-ce que cette démarche est pensée, travaillée ou bien alors est-ce tout à fait naturel chez toi ?

Je suis assez éloigné des musiques expérimentales pour être honnête. Ce serait abusé de prétendre le contraire. Je suis assez instinctif dans mon approche musicale, je vais simplement où je me sens bien, je ne mets pas de frontières entre "expérimentations" et "pop". Merci pour le compliment et le rapprochement avec O'Rourke en tout cas.

Pour évoquer une actualité tout aussi récente, comment se sont déroulés les concerts de la tournée de The Patriotic Sunday? Seul le dernier album a été joué sur scène? Les morceaux ont-ils été réadaptés de manière forte pour les concerts?

Je reviens d'un mois de tournée, en commençant avec dix jours fantastiques Papier Tigre + Mike Watt, puis quinze jours fantastiques avec The Patriotic Sunday et enfin dix jours fantastiques avec la Colonie de Vacances. Je suis donc bien gâté! La tournée de The Patriotic Sunday était particulièrement exaltante car nous n'avions jamais fait de concerts auparavant avec Julien, Paul et Benoît (tous de La Terre Tremble !!!), donc tous les soirs c'était nouveau, nous avons pioché dans le répertoire des trois albums et nous avons adapté un live plutôt rock et énergique, tout en gardant quelques morceaux plus calmes. On espère pouvoir repartir sur la route bientôt!

Mes remerciements à Eric Pasquereau et à Henri du Collectif Effervescence pour l'élaboration de cet entretien

Retour haut de page

Photo Interview The Patriotic Sunday, Eric Pasquereau Aka The Patriotic Sunday

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.