The Black Heart Procession

+ Collage

Paris, La maroquinerie - 29.05.2006

» Compte Rendu

le 08.06.2006 à 06:00 · par Ana C.

Ce n’est pas souvent que The Black Heart Procession se laisse voir en France, on comprend facilement que leurs nombreux fans n’aient pas voulu rater l’occasion de voir l’énigmatique groupe sur scène.

Pour démarrer la soirée, Collage joue pendant presque une heure. Des idées à la guitare et une voix intéressante attirent l’intérêt, du moins au début. Mais au fur et à mesure que la setlist se développe on a l’impression que l’ensemble perd sa force initiale et devient du pop-rock commun assez "mainstream": une batterie et une deuxième guitare trop parfaites et trop présentes ne laissent aucune chance à l’improvisation ou à l’expression entre l’artiste et le public (c’est un peu ça le but d’un concert, non ?) et le concert dégage un air revival un peu pénible. En d'autres mots, on avait plus l’impression d’assister à l’enregistrement aseptisé d’une séance télévisée qu’un concert. Dommage, car quelques parties de ce collage raté seraient largement profitables si l’auteur choisissait de s’entourer d’un vrai groupe au lieu de simples interprètes se contentant d'attirer l'attention sur leurs propres instruments.

Par la suite, et beaucoup plus rapidement que l’on aurait imaginé, The Black Heart Procession arrivent sur scène. Silence et expectation se sont emparés de la salle lorsque des problème de son surgirent, avant qu’on ne commence à craindre une balance inattendue. Heureusement, tout est revenu à la normalité laissant les Black Heart Procession s’attaquer à leur set, The Waiter se laissant entendre par un public déjà excité.

La suite ? Un vrai concert pour des fans où les meilleurs titres choisis de leur discographie ont été interprétés. Ainsi le concert aura satisfait les expectatives de ceux qui, connaisseurs du groupe, auraient pu craindre une simple présentation du dernier album The Spell. #1, #2, #3 ont fourni le gros du concert, tandis qu’Amore del Tropico a été évité avec lucidité. Des titres du petit dernier, The Letter, Tangled, The Spell en rappel, ont sonné superbement et ont été accueillis de la meilleure façon qui soit . Des moments clés ? Il y a en a eu beaucoup, quand on dispose d’un tel vivier de titres, il suffit de choisir Blue Tears, de l’enchaîner correctement avec Stitched to My Heart et de faire place à Tropics of Love pour faire vibrer le public. Arrivant à traduire l’atmosphère inquiétante et sombre de ses albums et contournant sagement la caricature (ils sont tous habillés en noir mais cela en reste là), les Californiens ont démontré sur scène ce qui était évident à l’écoute : ils ont une personnalité et un son particuliers difficilement égalables. Côté critique ? En cherchant beaucoup on pourrait leur reprocher de ne pas avoir été suffisamment expressifs sur scène, mais étant The Black Heart Procession on ne va pas dire non plus que l’on attendait les voir détruire leurs guitares ou sauter depuis leurs amplis. On conclura donc que leur interprétation a contenté le plus exigent des fans et qu’on gardera le souvenir d’un de ses concerts qui font vraiment du bien.

Retour haut de page

Photo Concert The Black Heart Procession + Collage, Paris, La maroquinerie, le 29.05.2006

» Accès Archives

Copyright © 2004-2013 Millefeuille, toute copie intégrale ou partielle est soumise à autorisation. Contacts. En continu.